On est laid à Nanterre,
C'est la faute à Voltaire,
Et bête à Palaiseau,
C'est la faute à Rousseau !

Eh bien merci Gavroche ! Bon, vu comment il termine à la fin de la chanson, on le pardonne…

A l’époque du gamin, Palaiseau, c’est un village sans intérêt où les diligences s’arrêtent pour déjeuner sur la route de Chartres. Puis il y a eu le chemin de fer au XIXe siècle, « la ligne de Sceaux », comme on dit, et le lieu devint villégiature pour les stars du moment : George Sand, Charles Péguy, etc. Puis l’urbanisation a commencé dans les années 50 pour ne plus jamais s’arrêter. Aujourd’hui c’est une ville de banlieue qui ressemble à peu de choses près à une autre ville de banlieue.

Pourquoi vous en parler ici ? Eh bien parce que c’est là où j’ai grandi. Quand je vivais à Paris, les gens situaient vaguement. En Bretagne, on assimile la banlieue à Paris, alors que tout banlieusard vous dira que la vie n’y est pas la même.

Soyons honnête, l’identité d’un francilien (habitant d’Ile-de-France) est floue. « Moi je viens du Cantal, comme le fromage », « Moi de Sète, comme Georges Brassens », « Et moi de Vire, comme les andouilles »... Bien des régions de France ont leur particularité qui permet de localiser l'origine de la personne. Alors comment on fait quand on vient du nord de l’Essonne ? « Comme Diam’s ? » ? Et encore j’ai de la chance, Palaiseau héberge l'école Polytechnique, je peux au moins dire ça !

Alors quand j’ai trouvé les cartes ci-dessous dans une brocante, j’y ai compris l’absurdité de  leur existence (définition du kitsch ?), à l’image des « boring postcards » dont fait la collection le photographe anglais Martin Parr. Avez-vous reçu une carte postale de banlieue ?

« Bons baisers de Nanterre... », « Ici on s’éclate à Bondoufle ;) », « Cergy c’est génial ! ». Non, ça n’existe certainement pas…

Petit aperçu de ma collection personnelle !

Scan0015-0-0

Ci-dessus plusieurs "momuments" de la ville, que vous retrouverez sur d'autres cartes : la piscine, avec de vrais vieux vestiaires avec une dame (c'est aussi là où j'ai appris à nager). La mairie, et enfin une représentation de Joseph Bara, le "héros" de la ville : il a son collège, son boulevard, bref, si je vous résume, c'est un p'tit con de 15 ans soldat sous la Révolution française, qui, face aux Vendéens lui demandant de crier "Vive le Roi", cria "Vive la République". Et il est mort.

Scan0015-0-1

Celle-ci c'est du grand n'importe quoi avec ses résidences années 70. On y voit quand même la rivière, l'Yvette !

Scan0015-1-1

Là on y voit, très important, la poste, une superbe vue d'ensemble, la gare de Palaiseau avec l'ancien "RER", et la salle des fêtes années 30. Un film y a été tourné, si quelqu'un se souvient du nom je suis preneuse.

Scan0016-0-1

Autre "monument" moche : la sous-préfecture. Plus jolie, l'église Saint Martin, classée ! Lino Ventura y a tourné Les Misérables.

Scan0016-1-1

La gare de Palaiseau, un délire architectural, une vue bucolique et le RER, celui d'aujourd'hui !

Scan0016-1-0

Une carte très stylée, avec comme "monument" la MJC à droite, youhouhhhh !!!

Scan0016-0-0

On prend les mêmes et on recommence (à noter, la mairie avant son agrandissement).

Scan0015-1-0

Et voilà !